Menu

Rapport d'activité 2016

Rechercher

Digital Lab Tunisie

Accompagner l’évolution du CAPJC

Depuis six ans, CFI accompagne les médias tunisiens à travers plusieurs projets et en particulier avec la télévision publique tunisienne (ETT), l’agence Tunis Afrique Presse (TAP) et des structures impliquées dans le développement du journalisme citoyen, comme Nawaat, Al Khatt et le Tunisie Bondy Blog.

Le projet Digital Lab Tunisie, mené avec le Centre Africain de Perfectionnement des Journalistes et Communicateurs (CAPJC) – principal centre de formation des professionnels des médias en Tunisie –, vise à améliorer son offre de formation continue et à lui permettre de devenir « le » lieu d’expérimentation pour les médias confrontés au virage digital.

Le CAPJC est un partenaire majeur de CFI depuis 2011. Sous l’impulsion de son directeur, il a mené une réflexion autour de la mise en place du premier programme de formation de formateurs. En 2016, quinze professionnels de médias tunisiens ont été sélectionnés et ont suivi un cycle de formation assuré par organisme tunisien, le CENAFFIF (Centre National de Formation de Formateurs et d’Ingénierie de la Formation). Ils ont ensuite bénéficié d’un coaching pour les accompagner dans l’élaboration d’un programme de formation. Enfin, un jury de validation a évalué, en situation, la capacité des journalistes à animer une session, permettant à six d’entre eux de devenir des formateurs que le CAPJC pourra solliciter. A l’issue de ce premier programme de formation de formateurs, qui s’est déroulé sur six mois, CFI a proposé au directeur du CAPJC de confier à un expert l’évaluation de l’ensemble du dispositif.

Un lieu d’expérimentation au service des médias

L’ambition du CAPJC est de lancer, à terme, le Digital Lab, lieu d’expérimentation pour les médias confrontés à la problématique de la transition numérique. Une première session de formation « médias sociaux et newsroom » a déjà permis à quinze professionnels (de la radio nationale, de radios privées, de l’agence Tunis Afrique Presse et de la télévision Nationale) de mieux appréhender la nécessité de développer la présence de leurs médias sur les réseaux sociaux et de proposer des formats innovants.

Ce processus de modernisation, engagé en 2016, a été complété par le renforcement des compétences de l’équipe du CAPJC. Le sous-directeur formation a ainsi suivi un stage d’ingénierie de formation de deux semaines en France, au sein de l’Université France Télévisions à Paris et à l’ESJ Pro de Montpellier.

C’était une occasion extraordinaire d’immersion au sein d’organismes de formation spécialisés dans la formation des journalistes. Cette expérience m’a permis d’avoir une idée bien précise sur le fonctionnement et la structuration de ces centres, des modèles dont le CAPJC pourrait s’inspirer dans sa démarche de développement et d’innovation.
Sami Oueslati, sous-directeur Formation – CAPJC

Calendrier du projet (projets Digital Lab Tunisie et TAP)Novembre 2015 - Décembre 2016
Budget global estimé200 K€
Coûts complets 2016102 K€

Découvrez d’autres projets menés en 2015

SafirLab

Droits à l’éducation, création de médias citoyens, droits des femmes… Partout dans le monde arabe, des jeunes s’investissent pour développer leurs sociétés, améliorer leur quotidien ou favoriser la liberté d’expression. Ce sont ces acteurs de […]

Dialogues Citoyens

La redevabilité et le contrôle citoyen de l’action publique constituent aujourd’hui les thématiques incontournables des politiques de développement en Afrique. Les médias ont un rôle essentiel à jouer dans ce dialogue entre société civile et […]

Connexions citoyennes

Lancé en octobre 2016, le projet Connexions citoyennes a identifié, via un appel à candidatures, 30 jeunes porteurs de projets numériques et citoyens à fort potentiel, pour les aider à professionnaliser et pérenniser leur actions. […]