Menu

Rapport d'activité 2015

Rechercher

Proximité Tunisie

Améliorer la couverture médiatique locale

La révolution tunisienne a marqué un tournant pour les médias tunisiens, qui jouissent désormais d’un espace de liberté inégalé. A côté des médias traditionnels, de nombreuses initiatives médiatiques ont émergé de la société civile.

Depuis 2011, CFI a conduit près de 140 semaines de formation et de transfert d’expertise au bénéfice des médias tunisiens (28 semaines par an en moyenne), pour un investissement français et de l’Union européenne de plus d’un million d’euros au toal. En 2015, l’Agence française de coopération médias a lancé un nouveau projet autour du journalisme de proximité, les principaux médias tunisiens ayant une vision très nationale de l’information. Dans ce cadre, elle a lancé un cycle certifiant de formation de cinq semaines à Tunis et en régions, pour quatorze journalistes, en partenariat avec le centre de formation tunisien CAPJC et avec l’appui de l’ESJ-Pro de Montpellier.

Une deuxième session a suivi fin 2015 au CAPJC. Les stagiaires de cette promotion ont été sélectionnés sur curriculum vitae, lettre de motivation, tests écrits et entretiens. Les ateliers de ce cycle étaient animés par un binôme de formateurs franco-tunisien.

« Cette formation m’a permis d’améliorer les techniques de rédaction d’un reportage et de connaître de nouveaux outils technologiques. Plusieurs sujets ont été traités, comme les différents genres journalistiques, avec un accent mis sur le reportage local. » Mohamed Ali Khalifa, journaliste à Al Chourouk

Améliorer la qualité de l’information locale

L’objectif de ce cycle de formations est double. D’une part, il s’agit de participer au renforcement des compétences des correspondants régionaux des médias privés, afin de contribuer à l’amélioration de la qualité des articles traitant de l’actualité en région. En exploitant les nouvelles compétences et exigences professionnelles acquises au cours des ateliers, les correspondants régionaux pourront contribuer à cette amélioration.

D’autre part, ce projet accompagne aussi le CAPJC dans sa mission de formation continue et de perfectionnement des journalistes tunisiens, en facilitant la mise en place de cycles réguliers de formations professionnalisantes. Ce dernier confirme ainsi son statut d’organisme de référence pour la formation continue des professionnels des médias en Tunisie.

« Les exercices pratiques ont sans doute été la chose la plus importante du cycle de formation. J’ai acquis des nouvelles connaissances et techniques et mon niveau s’est amélioré. » Amel Benemna, journaliste correspondante à Al Hurrah TV

Ce projet intègre également la nouvelle phase du projet Jaridaty, qui prévoit la consolidation de plusieurs médias de proximité issus des initiatives des Maisons de jeunes. Une session de formation a été organisée en 2015 à Makhtar, ville du nord-ouest de la Tunisie. Enfin, il prévoit aussi de renforcer le centre de formation aux médias créé par le Tunisie Bondy Blog à Gafsa, grande ville du centre du pays. Des actions de structuration ont été mises en place en 2015.


Ce projet a bénéficié d’un financement partiel de l’Union européenne.

Calendrier du projetMai 2014 - Déc. 2015
Budget global estimé480 K€
Coûts complets 2015205 K€

Découvrez d’autres projets menés en 2015

afrique-tnt

Afrique TNT

Depuis 2015, les pays d’Afrique subsaharienne sont engagés dans un processus de passage à la Télévision Numérique Terrestre (TNT), qui va entrainer une mutation de leur paysage audiovisuel, avec l’apparition de nouvelles chaînes et une […]

afrique-innovation

Afrique Innovation

Alors que la téléphonie mobile et, dans une moindre mesure l’internet, se développent, les médias africains sont amenés à anticiper la mutation vers le numérique des consommateurs. Pourtant, ils souffrent encore d’une pénurie de professionnels […]

radio-dialogue

Radio Dialogue

Lancé en 2014, «Radio Dialogue» a pour ambition de contribuer au renforcement de la cohésion nationale et à la réconciliation entre les communautés de Côte d’Ivoire par le biais des radios de proximité. A travers […]