Menu

Rapport d'activité 2018

Rechercher

EU-JDID

EU support to Jordan Democratic Institutions & Development

Encourager une couverture plus professionnelle de l’actualité politique, parlementaire et électorale

Calendrier : juin 2017 – mai 2021 / Budget global : 1,6 M€


La Jordanie a mené, dans le sillage des Printemps arabes, une série de réformes constitutionnelles et politiques visant à construire une « démocratie dynamique ». Dans la lignée de sa stratégie pour la promotion de l’État de droit, l’Union européenne (UE) a lancé un programme de soutien à ce processus, le projet JDID, qui signifie nouveau en arabe.

Le volet médias de JDID, mis en œuvre par CFI, inclut la formation de journalistes politiques, mais également la sensibilisation de parlementaires à la communication avec les médias. Entre mars et octobre 2018, un cycle de formations au journalisme politique, comprenant huit sessions de cinq jours, a réuni 68 journalistes à Amman. La moitié d’entre eux étaient des femmes, dont 54% de moins de 35 ans.

Les participants ont pu s’exercer à l’interview politique en conditions réelles auprès de personnalités invitées dans le cadre de conférences de presse. Tous ont souligné les défis liés à la profession de journaliste en Jordanie. Certains ont déclaré que cette semaine de formation leur avait fait gagner confiance en eux.

La formation m’a rendu attentive à la crédibilité, à l’objectivité, à la neutralité et au fait de consulter au moins trois sources. J’ai appris comment utiliser des chiffres et les analyser, choisir des experts et bien présenter le contexte, afin que le lecteur reçoive le bon message », a confié une participante.

Un programme audio novateur diffusé sur les réseaux sociaux

« Le Parlement », un programme audio créé par Sowt, une jeune société jordanienne de podcasts, a aussi été lancé en septembre pour être diffusé sur divers canaux (réseaux sociaux, plateformes de podcasts, radios traditionnelles). Cette manière d’aborder les débats parlementaires est totalement nouvelle en Jordanie. Les émissions ciblent un public jeune, dans un pays qui compte une large majorité de citoyens de moins de 35 ans.

Chaque épisode propose d’abord l’interview d’un député en « Facebook live ». Un numéro sur Whatsapp et Telegram est mis à la disposition du public pour recueillir questions et commentaires avant l’entretien. Des reportages et micros-trottoirs sont intégrés avant la mise en ligne. Les épisodes sont également diffusés à la radio, à Amman (Radio Al Balad), dans le sud (Sawt Al Karak) et dans le nord du pays (Sawt Al Janoub).

Neuf émissions ont été diffusées en 2018 et l’audience croît à chaque nouvel épisode. Celui consacré au bilan sur la performance des députés à la session extraordinaire, diffusé le 11 octobre, a rencontré un succès particulier, avec 15 000 vues de l’interview sur Facebook et plus de 2 000 partages. Ce résultat montre l’intérêt du public jordanien pour les productions journalistiques de qualité sur la vie parlementaire du pays.

Galerie photos

  • EU-JDID

    Formation au journalisme politique – Avril 2018

  • EU-JDID

    Formation au journalisme politique – Mars 2018

  • EU-JDID

    Formation de formateurs sur les compétences en leadership et en gestion électorale – Janvier 2018

  • EU-JDID

    Formation de formateurs sur les compétences en leadership et en gestion électorale – Janvier 2018

  • EU-JDID

    Formation au journalisme politique – Mars 2018

Découvrez d’autres projets menés en 2018

Orient numérique

L’utilisation des médias en ligne s’accroit rapidement au Liban et il est vital pour les médias de presse écrite de développer leur offre numérique pour conserver le lien avec leur lectorat. Entre 2016 et 2018, […]

D-JIL

Créer des programmes numériques innovants et originaux, reflétant les enjeux auxquels les jeunes s’intéressent, constitue aujourd’hui une priorité pour les médias du monde arabe. De nombreuses études sur la jeunesse dans cette région montrent également […]

EcoMédias

Depuis les manifestations de 2014 au Burkina Faso, les citoyens aspirent à une plus grande transparence de leurs dirigeants. Cependant les modalités d’action pour participer à la vie publique sont encore méconnues et les médias, […]