EN

MédiaSahel

Offrir un nouvel espace d’expression à la jeunesse sahélienne

La zone du Sahel connaît depuis plusieurs années une série de crises multiformes, qui se superposent et s’amplifient. Cette instabilité ne pourra être résolue sans une meilleure inclusion socio-politique des jeunes. Les médias ont un rôle à jouer dans ce domaine.

Calendrier

Janvier 2019 – décembre 2022

Budget global

8,3 M€

Cohésion sociale Egalité homme femmes Francophonie Gouvernance démocratique Jeunesse

Lancé au début de l’année 2019, le projet MédiaSahel, financé par l’AFD (Agence Française de Développement), place au cœur de son action l’inclusion de la jeunesse, en particulier des jeunes femmes, ainsi que la stabilisation et le développement démocratique du Burkina Faso, du Mali et du Niger. À travers un dispositif d’appui à la production d’émissions, il vise à offrir aux Sahéliennes et Sahéliens des informations fiables et des opportunités de participation à la vie publique de leurs pays.

Les premières actions sur le terrain ont déjà montré l’intérêt des médias locaux pour ces contenus spécifiquement dédiés à la jeunesse. Vingt-quatre radios ont été sélectionnées dans les trois pays pour participer au projet et vingt personnes formées pour animer les différents ateliers qui le jalonnent.

Au Burkina Faso, des responsables de radios partenaires et des jeunes se sont rencontrés, fin 2019, lors d’un atelier de concertation. L’occasion de mieux comprendre les attentes de tous et toutes et d’envisager des réflexions et des pistes de collaboration par région. Le dessin de presse a été choisi comme support pour initier un débat autour de l’éducation aux médias.

On ne se rend pas compte aujourd’hui de l’importance de tels projets pour nous. En apprenant à parler à la radio et en public, j’ai pu créer mon association et avoir le courage de dire ce que je pense, pour faire avancer les choses à mon niveau ». Aly, 23 ans, soudeur (Burkina Faso)

Des émissions de radio interactives

Afin de favoriser la création de contenus destinés aux jeunes marginalisées, la production d’informations et d’émissions de dialogue a été confiée à des acteurs ayant les capacités d’une production centralisée. Les studios Kalangou et Tamani de la Fondation Hirondelle ont ainsi produit et diffusé, en 2019, plus de mille programmes destinés aux Nigériennes et Maliennes. Depuis plusieurs mois, l’Union Nationale de l’Audiovisuel Libre du Faso (UNALFA) a lancé sur les ondes de plus de vingt radios partenaires l’émission « Jeunes Wakat », innovante, pédagogique, humoristique et participative.

Enfin, de nouveaux programmes « Alors on dit quoi ? », en français, mandingue et fulfuldé ont été produits et diffusés sur les antennes de RFI, pour sensibiliser la jeunesse aux questions de citoyenneté et de participation. Les taux de participation à ces différentes émissions interactives révèlent un fort engouement pour ces formats.


Autres projets menés en 2019