Menu
Rechercher

Naseej

La diversité traitée par les médias du Proche-Orient

Calendrier : Décembre 2016 – Décembre 2017 / Budget global : 290 K€


La prise en compte de la diversité constitue aujourd’hui un enjeu politique majeur. Les médias, à travers une information de qualité et professionnelle, jouent un rôle-clé pour favoriser des conditions propices au dialogue.

De février à octobre 2017, le projet Naseej – qui signifie « tissage » en arabe – s’est intéressé à la manière dont les médias traitent les questions religieuses et ethniques, afin de contribuer à maintenir un débat équilibré et réduire les tensions intercommunautaires et interconfessionnelles en Syrie, en Irak et au Liban.

Le projet a débuté par un état des lieux du traitement actuel des questions liées à la diversité dans 33 médias libanais, irakiens et syriens, effectué en collaboration avec la Fondation Adyan. Il s’agissait de recenser les articles et les reportages traitant directement ou indirectement de ce sujet, pour en analyser ensuite les contenus en termes de terminologie, champ lexical, références culturelles ou stéréotypes. Cette étude a servi de base de travail pour trois ateliers, menés avec des journalistes et rédacteurs en chef, en partenariat avec le centre SKeyes du Liban (Fondation Samir Kassir).

A travers ces ateliers, les médias irakiens, syriens et libanais ont été sensibilisés à la question du pluralisme ethnique et religieux de manière personnalisée. En ciblant les rédacteurs en chefs et journalistes influents, l’objectif était d’assurer la prise en compte des recommandations de l’étude dans les futurs contenus éditoriaux de ces médias. Les participants ont d’ailleurs insisté sur l’importance de cette thématique.

Au quotidien, nous ne pensons pas aux répercussions de notre travail sur la société. L’échange d’expériences est primordial et cette étude nous a permis de nous rendre compte des écueils à éviter si nous ne voulons pas jeter de l’huile sur le feu.
Montadhar Naser Khadem, rédacteur en chef d’Alaam Al Jadid (Irak) 

Un prix pour récompenser les meilleurs articles sur la diversité

Afin de promouvoir la production de contenus, le Prix Naseej a récompensé un article ou reportage sur la question du pluralisme ethnique et religieux dans les trois pays concernés. Parmi les 45 articles reçus, le premier prix a récompensé Safaa Khalaf, journaliste irakien en exil à Beyrouth car menacé de mort dans son pays, pour un article sur Mossoul publié dans Assafir Al Arabi. Le second prix a été décerné à la journaliste égyptienne Souad Abo Ghazey pour un article publié dans Akad News, qui s’interroge sur la réinsertion des femmes yézidies ex-captives de Daech. Afin d’assurer une large diffusion, les dix meilleurs ont été publiés en arabe, en français et anglais sur le site de CFI et relayés sur les réseaux sociaux.

L’événement de clôture du projet à Beyrouth a rassemblé plus d’une cinquantaine de participants, dont des journalistes ayant candidaté au Prix Naseej. Ces derniers étaient une quinzaine en provenance d’Irak, du Liban, d’Égypte, de Jordanie, de Tunisie ou encore du Maroc. Pendant deux jours, les participants ont échangé, avec leurs confrères et des experts, sur l’influence des conflits régionaux et confessionnels dans les médias et le traitement de la diversité.

Galerie photos du projet

  • Naseej

    Clôture du projet à Beyrouth (Liban) – octobre 2017

  • Naseej

    Clôture du projet à Beyrouth (Liban) – octobre 2017

  • Naseej

    Remise du Prix Naseej à Beyrouth (Liban) – octobre 2017

Découvrez d’autres projets menés en 2017

Orient numérique

Face à l’essor des médias en ligne et aux évolutions des modes de consommation de l’information, s’ouvrir à l’ère numérique est devenu un enjeu vital pour la presse francophone libanaise. En 2017, CFI a accompagné […]

Open Data Médias 2

Malgré des avancées récentes, les journalistes d’Afrique francophone manquent encore de compétences pour faire des données ouvertes un outil clef de la redevabilité et du contrôle citoyen de l’action publique dans leurs pays. Open Data […]

Médias 360°

Les médias traditionnels africains sont aujourd’hui confrontés à une migration de leurs audiences, en particulier des plus jeunes, vers l’internet et les réseaux sociaux. Face à cette réalité, ils doivent rapidement diversifier leurs stratégies numériques […]