EN

Relèvement et stabilisation en RCA

Pour une meilleure cohésion sociale

En République centrafricaine (RCA), dans un contexte politique et sécuritaire toujours très instable, CFI a placé au cœur de son action le renforcement de la cohésion sociale et du bien vivre ensemble, à travers le volet médias du projet Relèvement et Stabilisation en RCA.

Calendrier

Mai 2016 – juin 2019

Budget global

700 K€

Cohésion sociale Egalité homme femmes Francophonie Gouvernance démocratique

Porté par Expertise France et financé par le fonds fiduciaire Bêkou, avec un cofinancement de l’Union européenne, ce projet a accompagné six radios communautaires des régions de Berberati et de Bria, afin d’instaurer une meilleure collaboration entre radios, organisations de la société civile et autorités locales.

Une trentaine de personnes ont été formées en journalisme, avec des acquis notable en termes de préparation éditoriale et technique pour la réalisation d’émissions et de magazines. Plus de cinquante émissions ont été produites et diffusées en sango, langue véhiculaire de la RCA.

Des sessions plus particulièrement axées sur le management ont fourni aux responsables des radios des outils pour améliorer leur gestion interne, tant sur le plan de l’administration générale que du management d’équipe ou de l’organisation de la production.

Des émissions radio produites en synergie

Les six radios se sont réunies pour réaliser une vingtaine d’émissions en commun, favorisant ainsi une approche participative locale. Grâce à ces productions, les Centrafricains ont eu accès à une variété de sujets – impliquant experts, autorités locales et membres de la société civile – portant sur des questions d’intérêt général et liées au renforcement de la cohésion sociale.

Certaines radios ont enfin bénéficié d’appuis ponctuels pour la production d’événements « hors les murs ». Ces émissions enregistrées en public et délocalisées, sur des thématiques chères à la communauté, ont été massivement suivies dans les villages.

Les acquis sont là : nos conférences de rédaction sont plus fréquentes et mieux structurées. Des mini-synergies avec la radio Ndjoku ont donné lieu à des émissions sur des thématiques de cohésion sociale, pour lesquelles nous avons eu des retours très positifs. Même si des difficultés persistent, nous avons bien renforcé cette cohésion et un respect réciproque s’est installé entre la population et les autorités. » Mariette Mowe, directrice de la radio Kuli Ndunga à Nola.


Autres projets menés en 2019